Geodatabase dei siti sul fronte di guerra italiano

FRA

GEODATABASE SUR LE LIEUS DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE LE LONG DE LA LIGNE DU FRONT ITALIEN

… Cependant, l’homme qui s’occupe de la description de la Terre doit parler non seulement des faits du présent, mais aussi parfois des faits du passé, surtout quand ils sont notables.” (Strabon, Geographie VI.1.2)

Le souvenir de la Première Guerre Mondiale le long du front italien est lié à des lieux symboliques et des sites comme Pasubio, Grappa, Montello, Caporetto, noms évocateurs d’événements positifs et négatifs pour le Regio Esercito Italiano (Armée royale italienne). Mais en faisant un zoom arrière, nous réalisons instantanément que la connaissance des lieux impliqués par la Première Guerre mondiale est très faible et, à l’exclusion des experts du domaine, elle est généralement limitée à l’intérieur des frontières régionales et provinciales italiennes.

Ce site présente les résultats d’une recherche conduite par un institut du Conseil National de la Recherche italien (CNR-IIA) concernant le développement d’un système intégré pour identifier, archiver, gérer et diffuser les informations géographiques concernant les lieux liés aux opérations de l’armée italienne pendant la Première Guerre mondiale. Ces activités de recherche ont été soutenues et financées par la présidence italienne du Conseil des ministres.

La reconstruction dynamique des événements historiques, obtenue grâce aux technologies de l’information géographique, représente une manière alternative de comprendre ce qui est écrit dans les documents et les rapports des témoins des événements. Il est important d’avoir un scénario géographique complet et en même temps avoir la possibilité de zoomer pour mettre en évidence les informations liées à de petites zones vraiment significatives.

Caractéristiques principales:

Développé avec des outils SIG open source supportés par Web Map Services (WMS)
Couverture géographique allant du Passo dello Stelvio (Stilfser Joch) au Karst de Trieste et à la zone de la seconde bataille de la Marne en France.

Les informations sur les noms de lieux sont gérées en tenant compte également de l’aspect multilingue (noms italiens, allemands, slovènes et locaux).

Les objectifs sont les suivants:

  • Recherche et identification des sites
  • Création d’une géodatabase pour archiver les sites avec leurs coordonnées
  • Création d’un système d’information géographique (SIG)
  • Représentation en format vectoriel des différents mouvements de la ligne de front du début à la fin de la guerre
  • Développement d’une version en ligne du SIG (webGIS) pour permettre l’accès à l’information via le web
  • Création de couches vectorielles et matricielles à utiliser pour la création de la cartographie thématique

Les sites déjà identifiés sont actuellement 10.600 situés sur l’ensemble du territoire de l’Italie, l’Autriche, la Slovénie, la France, l’Albanie, la Macédoine, la Grèce, la Belgique, la Croatie et le Monténégro. Considérant le territoire italien 17 régions et 54 provinces ont été impliqués par la recherche.